Gel de contact

Gels de contacts et gels lubrifiants pour les examens médicaux


L’utilisation de gel de contact durant les examens médicaux permet d’améliorer le confort du patient. En effet, ils permettent une fluidité des mouvements sur la peau et garantissent une meilleure transmission des informations physiologiques. Hôpital, clinique, foyer d’accueil médicalisé, retrouvez sur Manutan Collectivités différents types de gels de contact adaptés à tous les besoins.
Lire la suite

4 articles

Grille Liste

4 articles

Grille Liste

Plus de confort lors des examens médicaux avec les gels de contact



De nombreux examens médicaux invasifs comme non invasifs nécessitent l’utilisation de lubrifiant et de facilitateur. En effet, pour ne pas irriter ou endommager la peau ou les muqueuses au contact des instruments médicaux il faut appliquer des gels de contact. Aussi, il est primordial pour les cliniques, hôpitaux et autres établissements de santé de disposer de produit adapté à chaque examen médical. C’est pourquoi chez Manutan Collectivités nous proposons une large gamme de gels de contact destiné à l’usage médical.

Les gels de contact que nous proposons permettent d’établir une zone neutre entre la peau et l’instrument médical. De ce fait, leurs utilisations limitent les risques d’érythème et d’irritation engendrés par un contact direct avec la peau. En d’autres termes, ils constituent le lubrifiant idéal pour les examens d’imagerie médicale (échographie, Doppler) et pour accrocher les électrodes (EEG, ECG, ultrason). De plus, ils permettent d’éliminer les couches d’air parasitant la transmission des ondes avec seulement 1 % de microbulles dans leurs compositions. Pour les examens invasifs, nos gels servent de lubrifiant. En effet, leur utilisation facilite la manipulation des instruments et permet de se prémunir d’éventuelles lésions internes.

À savoir : nos gels de contact sont hypoallergéniques et ne laissent aucune trace sur la peau. Qui plus est, ils sont solubles à l’eau et ne se liquéfient pas au contact de la peau. Mieux encore, ils sont sans danger autant pour les patients que pour le dispositif médical.
Lire la suite