Quels tableaux scolaires choisir pour les espaces éducatifs ?

Le tableau est l’un des symboles les plus représentatifs de l’école et de l’enseignement en général : salle de classe en primaire, au collège ou au lycée, espace multi-usages au sein d’un établissement scolaire, salle de travaux dirigés à l’université… Dans tous ces lieux éducatifs, il y a une ou plusieurs surfaces d’écriture permettant de partager des connaissances. Autrefois statique, le tableau scolaire est aujourd’hui non seulement mobile mais également numérique. Du traditionnel tableau noir mural au très moderne tableau blanc interactif, en passant par les murs d’écriture, voici un panorama des différents tableaux scolaires disponibles selon les usages et les pratiques dans les espaces éducatifs d’aujourd’hui.

Tableau scolaire

Si le tableau scolaire est le point commun à tous les espaces éducatifs, on ne l’utilise pas de la même manière dans une classe de maternelle ou au lycée. Cependant, certains aspects sont immuables. Où qu’il soit, un tableau demeure ainsi une surface d’écriture ou d’affichage. Un tableau, c’est d’abord un média, via lequel on partage des informations et de la connaissance : il doit offrir une surface suffisamment large et lisible, sur laquelle il est agréable d’écrire. Tous les enseignants préfèreront aussi bien sûr disposer d’un tableau facile à effacer, à nettoyer, et résistant aux chocs.

Autrefois, le tableau mural dans la classe était quasiment indissociable de l’estrade. Impressionnant, il était utilisé exclusivement par le maître ou l’élève interrogé devant tous les autres. Bref, le tableau à l’école était l’objet vers lequel tous les yeux convergeaient. Mais aujourd’hui il s’est assoupli : on parle de tableau triptyque, qui s’ouvre et se plie. Il se rallonge et peut coulisser aussi. Il est mobile et peut se déplacer dans l’espace éducatif. Il est parfois interactif et permet de partager, avec tous, le travail de chacun. Il sert aussi d’écran de projection. Bref, le tableau a changé. Multi-usages, il est de plus en plus collaboratif et engageant. Pour bien le choisir, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Tableau tryptique

Choisir le bon matériau de surface pour son tableau

Choisir un tableau de classe pour son espace éducatif, c’est aussi choisir un type de surface, qui dépend notamment de l’usage prévu. Qu’il soit noir ou blanc, un tableau à surface émaillée est particulièrement résistant aux chocs. Un tableau à surface laquée conviendra davantage à un usage plus occasionnel.

Tableau émaillé

Choisir un tableau à craie ou un tableau à feutre

Dans tous les cas, il faudra choisir entre un tableau d’école à craie ou un tableau à feutre.
Sans généraliser, écrire au tableau à la craie est plus fréquent dans les classes de maternelle et petit primaire. Le maître ou la maîtresse qui inscrit une consigne au tableau, d’une belle écriture cursive, avec une craie qui glisse sur la surface sans jamais crisser… Si cette image évoque bien des souvenirs chez les plus grands, elle parle aussi aux plus petits : car oui, le tableau d’école en ardoise n’a pas dit son dernier mot ! Loin de là. On trouve même des tableaux avec cadre en bois : une petite touche « vintage » qui ravira certains enseignants mais aussi les parents, quand ils découvriront la classe pendant la réunion de rentrée! Effet « Madeleine de Proust » garanti.

Tableau triptyque cadre aluminium

Un tableau blanc multi-usages

Plus moderne, le tableau blanc mural est apprécié par beaucoup d’élèves dès le grand primaire et le collège. Il a plusieurs avantages : on écrit au feutre ou au marqueur sur sa surface émaillée, sans faire de bruit strident comme la craie peut en produire. L’effacer ne génère pas de poussière. Mais surtout, il permet de multiples utilisations. On l’utilise comme un écran de projection. Dans les petites classes, on peut ainsi facilement visionner des images ou de petits films. Dès le collège, les enseignants peuvent l’utiliser comme un tableau blanc de projection pour y projeter un support de cours, comme une image légendée en cours de SVT ou de Physique Chimie. Cela donne du dynamisme à la leçon et favorise les interactions donc l’attention des élèves.

Flexibilité et interactivité

Le tableau blanc interactif : le partage de connaissance d’aujourd’hui

Le tableau blanc interactif, le fameux TBI, à ne pas confondre avec un « simple » écran tactile, permet à la fois d’écrire et de partager des contenus digitaux pendant les cours. Le TBI permet ainsi de rendre une leçon particulièrement vivante, en générant comme son nom l’indique de nombreuses interactions avec les élèves, qui seront d’autant plus enclins à s’engager dans l’apprentissage qui leur est proposé.
On peut choisir un Tableau Blanc Interactif simple ou un Tableau Blanc Interactif triptyque.

Tableau interactif

Des tableaux réglables en hauteur pour un espace adapté

Les tableaux, interactifs ou non, noirs ou blancs, simples ou en triptyques peuvent être ajustables en hauteur pour s’adapter à la taille de l’enfant ou à celle d’un élève en fauteuil roulant. Cela permet aussi assurer un maximum de visibilité à ceux qui sont loin du tableau et potentiellement gênés par des élèves devant eux. On peut également choisir un tableau sur pieds. Ses avantages sont principalement sa flexibilité (réglage de la hauteur des bras) et sa mobilité (s’il est muni de roulettes).

Piste graphique

Des tableaux évolutifs pour plus de flexibilité

On peut aussi s’orienter vers tableau mural évolutif, auquel on pourra associer un ou deux volets supplémentaires, pour une plus grande surface d’écriture. De tableau mural simple, il devient ainsi tableau mural triptyque ou diptyque. Ces volets orientables peuvent pivoter pour pour permettre à l’ensemble de la classe de bien voir ce qui figure au tableau. On peut également opter pour un mur d’écriture, ou autrement appelé piste graphique murale. Le principe étant d’obtenir une plus grande surface pour inciter le travail collaboratif entre les élèves/étudiants.

Mur d'écriture

Tableaux sérigraphiés : pistes d’écriture pour matières spécifiques

Pour certaines matières ou certains niveaux d’enseignement, on a besoin d’un tableau spécifique. On peut alors choisir un tableau sérigraphié. Par exemple, pour la salle d’éducation musicale, on choisit un tableau sérigraphié portée de musique, ce qui permettra à l’enseignant et aux élèves d’y reproduire des extraits de partitions.
En classe de CP, un tableau pédagogique d’écriture (avec des lignes) permet par exemple à l’enseignant d’accompagner les enfants au tableau pendant l’apprentissage de l’écriture.
On peut demander une sérigraphie sur seulement une partie du tableau (sur un volet orientable, par exemple).
Dans tous les cas, avant de l’acquérir, on réfléchit bien à l’usage que l’on veut en faire. Choisir un lignage sérigraphié avant l’émaillage offre un résultat inaltérable.

Tableau musical

Des tableaux comme surfaces d’affichage

On peut aussi utiliser tous ces tableaux comme surface d’affichage, pour présenter une carte de géographie par exemple, ou une image grand format que l’on veut étudier en classe.
Blanc ou noir, les tableaux aimantés permettent aussi d’accrocher des repères visuels (alphabet, chiffres, ou règles de vie de classe).
Pour augmenter les surfaces d’affichage, on peut aussi installer sur les murs de la classe des tableaux de liège, sur lesquels on épinglera différents éléments, comme les œuvres réalisées en cours d’arts visuels.

Tableau liège

Choisir les bons accessoires de tableau

Dans l’idéal, on veille à se procurer tous les accessoires de tableau qui permettront de proposer une expérience plus vivante aux élèves : les outils de traçage pour tableau d’école, comme les grandes équerres, les compas et les rapporteurs, permettent de mener une leçon de géométrie grandeur nature et de procéder à des démonstrations « grand format ».
Et bien sûr, on n’oublie pas de se procurer les marqueurs, les porte-marqueurs aimantés, les feutres, les rails de présentation, les flacons de nettoyage et autres boites de craies pour utiliser au mieux tous ces beaux tableaux. Attention à commander craies et feutres en grandes quantités, pour en stocker suffisamment dans une réserve dans chaque classe. Cela évitera aux enseignants ou aux élèves d’interrompre le cours pour aller en chercher en salle des professeurs !

 Retour à l'index des guides > Éveil et enseignement > Quels tableaux scolaires choisir pour les espaces éducatifs ?