Bien choisir
son vidéoprojecteur

Bien choisir son vidéoprojecteur

Aujourd’hui le vidéoprojecteur est devenu un outil indispensable dans le monde éducatif et professionnel. Les prix ayant continuellement baissé depuis plusieurs années, il devient abordable à l’ensemble du monde éducatif, encore faut-il faire le bon choix pour tirer parti au mieux de cet outil merveilleux.

Ce document, vous aidera à faire l'achat de vidéoprojecteur correspondant à vos besoins en fonction d’une multitude de paramètres et je l’espère, faire le bon choix.

Sommaire

 

1. Les paramètres de choix du vidéoprojecteur

Pour faire votre choix de vidéoprojecteur, il faut prendre en compte différents paramètres :

La Luminosité

La luminosité est une caractéristique essentielle d’un vidéoprojecteur. Exprimée en "Lumens ", elle est déterminante pour l’utilisation de ce dernier en fonction des paramètres extérieurs comme la lumière ambiante mais aussi en fonction de la taille de l’image que l’on souhaite obtenir.
Le tableau ci-dessous vous donne une indication de la taille image à obtenir en fonction du nombre de personnes mais aussi, la luminosité minimale du vidéoprojecteur en fonction de la luminosité ambiante.

Luminosité minimum du Vidéoprojecteur Moins de 20 pers. 20 à 30 pers. 30 à 50 pers. 50 à 100 pers. 100 à 200 pers.
Largeur d’image conseillée 150 cm 200 cm 250 cm 250 à 300 cm 400 cm
Pénombre (lm) 1500 2500 3000 3000 4000
Eclairée (lm) 2000 3000 4000 4500 6000
Très lumineuse (lm) 2500 4000 4500 5000 8000


En constante évolution, les fabricants augmentent de plus en plus la luminosité des vidéoprojecteurs. Ce qui permet aux collectivités, à budget constant, d’acquérir des appareils possédant de plus grandes performances. La fonction « Eco » disponible sur la plupart des vidéoprojecteurs du marché, permet de réduire le bruit mais aussi la luminosité. Ceci a pour avantage d'augmenter la durée de vie de la lampe mais aussi celle du vidéoprojecteur.

Le contraste

Exprimé en ratio (xxxx :1), c’est le rapport entre le noir et le blanc.
Pour une collectivité, en projection mixte informatique et vidéo, dans le cas le plus courant, on s’efforcera de privilégier la luminosité, le contraste étant alors secondaire puisque les projections ne se font que très rarement dans le noir total.
En revanche, pour une projection de film, dans une pièce dédiée, (murs sombres, obscurité totale, écran cadré noir), on s’attachera beaucoup plus à ce paramètre qui devient alors primordial pour le rendu d’œuvre cinématographique. Dans ce cas, les vidéoprojecteurs de technologie « DLP », tirent leur épingle du jeu avec un plus grand contraste. Un minimum de 2 000 : 1 permet de privilégier la vidéo tout en permettant des projections informatiques.
Dans le cas d’une projection de type " Cinéma ", le vidéoprojecteur sera, de préférence, très contrasté mais pas forcément lumineux. Les vidéoprojecteurs "Full HD" doivent atteindre un contraste minimum de 10 000 :1 tandis qu’une luminosité de 3000 à 4000 lm conviendra.

Si le vidéoprojecteur en question est installé loin de l’écran ou si la taille d’image est importante, il faudra choisir un vidéoprojecteur beaucoup plus lumineux. C’est le cas des salles de cinéma où le projecteur traditionnel est remplacé peu à peu par des vidéoprojecteurs de fortes puissances et très contrastés.

La résolution / Le format image

La résolution du vidéoprojecteur dépend de son format en général 4/3, 16/9e ou 16/10e.
Le format 16/9e étant réservé au " Home Cinéma ", les deux autres pour des projections informatiques ou mixtes.Afin d’optimiser les performances de votre appareil, il est conseillé de choisir un vidéoprojecteur de même format que l’ordinateur qui va diffuser l’image.
Tous les ordinateurs portables actuels sont équipés d’écran large au format 16/10e. Tandis que les ordinateurs fixes peuvent être équipés de tous types d’écrans.

Une fois le format défini, il reste la résolution. C’est le nombre de point en largeur et en hauteur exprimée en Pixels : Exemple : 1024x768 soit 786 432 pixels.
Chaque résolution a son petit nom, et ça donne : SVGA, XGA, WXGA, …

Le tableau ci-dessous de correspondance entre résolution en pixel, norme
et format de sortie reprend les formats les plus courants…et les autres.
Le schéma ci-dessous reprend quelques formats pour illustrer tout ceci…

Tableau résolutions vidéoprojecteur

Format image vidéoprojecteur

La taille de l'image

Elle dépend de la distance entre l’appareil et l’écran et elle est le plus souvent réglable. Plus l’image sera grande plus le vidéoprojecteur devra être lumineux. (cf Luminosité). Pour une parfaite adéquation avec la grandeur de sa salle, on peut appliquer le tableau suivant, ce qui nous donnera une bonne idée de la taille d’image à obtenir.
L’image ne doit pas être directement "collée" au plafond, une distance d’au moins 20/30 cm est recommandée afin d’éviter l’effet de réverbération du plafond.

Le tableau ci-après permet de se faire une bonne idée de la largeur d’écran recommandée
en fonction du contenu et des distances du premier et du dernier rang.
Ci-dessous : les zones de confort visuel préconisées par la C.S.T
(Commission Supérieur Technique de l'image et du son).


Type de Projection Distance du 1er Rang Distance du dernier Rang
Informatique (XGA) Pr = 1 x L* Dr = 4 x L*
Vidéo Pr = 1.5 x L* Dr = 6 x L*
Mixte Pr = 1.2 x L* Dr = 5 x L*

*L = largeur de l'image projetée


Zone de confort visuel

Le choix de l'objectif du vidéoprojecteur

Focale vidéoprojecteur

Pour les vidéoprojecteurs spécifiques d’installation fixes pour des grandes salles, on retrouve le plus souvent des objectifs interchangeables permettant d’adapter la taille de l’image à toutes les situations, cependant ces vidéoprojecteurs sont réservés à des budgets plus importants.
Des abaques " fabricant " permettent de choisir facilement l’objectif ou le vidéoprojecteur en fonction de la taille d’image à obtenir selon différents paramètres : Distance, Largeur, Hauteur, diagonale.

Pour les salles de classes, on privilégiera les Vidéoprojecteurs dit " à focale courte " ou à focale ultra courte. Ces produits sont très intéressants car ils permettent aux intervenants de ne plus être gênés par le faisceau lumineux, d’éviter de limiter l’effet d’ombre et de supprimer le halo lumineux au centre de l’image qui perturbe les élèves.


Le son

Bruits : Malgré des progrès importants, les vidéoprojecteurs restent encore trop bruyants dans un fonctionnement normal. La lampe atteignant de très hautes températures, elle doit-être rafraîchie par un circuit d’air ambiant pulsé par un puissant ventilateur dont le bruit est parfois gênant si l’appareil se trouve à proximité de l’intervenant ou du public. Plus l’appareil sera compact, plus les ventilateurs seront petits, donc tourneront plus vite pour évacuer la chaleur de la lampe, et par conséquent seront plus bruyants.
Une des solutions consiste à utiliser un vidéoprojecteur un peu plus puissant et le faire fonctionner en mode "ECO". Le gain est double : le bruit descend, en général, aux alentours des 28/30 dB, et devient alors très acceptable, la durée de vie de la lampe est alors augmentée de 30 à 50 % selon les modèles. Précision le niveau sonore est exprimé en décibel (dB). Il s’agit d’une échelle logarithmique, pour laquelle on a coutume de dire qu’une augmentation de 3dB est perçue comme un doublement du niveau sonore.

Sonorisation intégrée : les haut-parleurs des vidéoprojecteurs ne dépassent que très rarement quelques Watts(2 à 16W) la sonorisation intégrée est très vite inexploitable lors d’une présentation ou une projection de films. La solution consiste alors à se brancher sur le système de sonorisation de la salle quand cela est possible, ou bien on utilise des enceintes amplifiées d’une puissance suffisante et adaptée à l’auditoire

La fonction Direct Power ON/OFF

Direct Power

Le temps de refroidissement dû à la chaleur des lampes a été réduit à l’extrême avec les nouvelles technologies de lampes. Ainsi certain vidéoprojecteur propose une fonction Direct OFF qui permet de débrancher directement le vidéoprojecteur sans attendre que le ventilateur s’éteigne. Le temps d’allumage, même s’il a été considérablement réduit, reste quand même de plusieurs dizaines de secondes selon les modèles avant d’atteindre la luminosité maximum.


Nos préconisations le choix de vos vidéoprojecteurs

En conclusion, les différentes technologies ont toutes des avantages et des inconvénients mais sachez qu’elles évoluent rapidement, le "DLP" est une technologie jeune qui ne demande qu’à évoluer, le "LCD" corrige ses défauts d’origine avec la technologie réflective.
Cependant, s’il est très difficile de conseiller une technologie plutôt qu’une autre, un produit plutôt qu’un autre, nous pouvons, en tant que distributeur et sélectionneur, orienter nos choix pour les collectivités comme suit.

Pour les faibles budgets :

Pour les budgets moyens :

Pour les budgets plus importants :

  • Projections informatiques et Vidéo :
    XGA 3 LCD.
  • Projections vidéo seulement :
    DLP (pour le contraste)
  • Projections informatiques et Vidéo :
    XGA 3LCD ou DLP avec technologie "Brilliant Color"
  • Projections Vidéo seulement :
    3LCD LCOS ou DLP avec technologie "Brilliant Color"
  • Le "tri-DLP", ou le "3LCD" Réfléchit (LCOS).

Nos spécialistes en multimédia sont à votre écoute pour vous conseiller en fonction de chaque situation.

2. Les technologies des vidéoprojecteurs

2 grandes technologies cohabitent, le LCD, le DLP

Mono LCD et 3 LCD

La technologie 3 LCD :

Cette technique dérivée des écrans à cristaux liquides (qu'on retrouve dans les montres, les jeux, les écrans, etc.) date du début des années 1990 et n'a cessé d'évoluer.
La technologie 3 LCD est sophistiquée et innovante. Elle utilise 3 matrices afin d'offrir des images brillantes et naturelles mais également douces pour les yeux.

Une source de lumière projette une lumière blanche sur une combinaison de miroirs qui la divisent en trois couleurs vidéo de base. Chaque matrice LCD traite le signal électrique qu'elle reçoit et crée une image. Les images en trois couleurs sont combinées à l'aide d'un prisme afin de former une image en pleine couleur. L'image passe à travers un objectif et est projetée à l'écran.

Ecran LCD vidéoprojecteur

Les avantages du tri LCD sont le prix, la luminosité, l'absence de scintillement et de lignage. Avec la technologie 3 LCD, il n'y a aucun problème de fractionnement des couleurs également connu sous le nom d'effet "arc-en-ciel" qui pourrait affecter certains systèmes de projection.

Les inconvénients sont le contraste plus faible (typiquement de 400:1 à 2000:1), parfois compensé par un mécanisme qui réduit la lumière de la lampe automatiquement suivant les images. Le rendu des teintes sombres, les pertes de lumière sur les appareils trop compacts. Les cristaux liquides ne parviennent pas à bloquer complètement la lumière de la lampe (toujours allumée) sur les parties sombres de l'image, d'où des noirs grisés. Mais ce sont aussi les vidéoprojecteurs les plus répandus. Les couleurs ont tendances à s'atténuer avec le temps d’utilisation ce qui peut poser des problèmes lors d’utilisation intensive.


DLP

La technologie DLP :

Au cœur de chaque système de projection DLP® se trouve un semi-conducteur optique, appelé puce DLP®, qui fut inventé en 1987 par le Dr. Larry Hornbeck de Texas Instruments.

Miroir DLP

La puce DLP est composée d'une matrice rectangulaire qui contient jusqu'à 8 millions de miroirs microscopiques montés sur charnière ; la taille d'un miroir microscopique est inférieure à un cinquième du diamètre d'un cheveu humain.

Lorsqu'une puce DLP est synchronisée avec un signal vidéo ou graphique, une source de lumière et une lentille de projection, ses miroirs peuvent réfléchir une image numérique sur n'importe quelle surface.

Les miroirs microscopiques de la puce DLP pivotent en direction de la source lumineuse (ON) ou s'en éloignent (OFF). Cela crée un pixel lumineux ou sombre sur la surface de projection

La lumière blanche générée par la source lumineuse passe à travers un filtre chromatique avant d'atteindre la puce DLP. La lumière est ainsi filtrée en un minimum de rouge, vert et bleu, ce qui permet à un système de projection DLP à une puce de créer au moins 16,7 millions de couleurs.

Grâce à la technologie BrilliantColor™, des couleurs supplémentaires sont ajoutées (dont le cyan, le magenta et le jaune) pour étendre la palette de couleurs.

Les états ON et OFF de chaque miroir microscopique sont synchronisés avec les couleurs élémentaires. Par exemple, un miroir devant projeter un pixel violet ne réfléchira que la lumière rouge et bleue sur la surface de projection. Ces couleurs sont ensuite mélangées pour obtenir la nuance voulue de l'image projetée.

Miroir DLP
Roue de couleurs

* Cette image illustre une roue de couleur à quatre couleurs. Remarquez que dans certaines roues de couleur, le blanc n'est pas inclus et que des couleurs autres que celles illustrées ici sont quelquefois utilisées.

Les avantages sont : un contraste plus important, l'absence de rémanence, la luminosité, l'absence de pixellisation, les rendus en vidéo, le rendu des couleurs a été considérablement amélioré avec la technologie " Brilliant color ".

Les inconvénients sont : la fatigue oculaire due au disque coloré et la perception par certaines personnes de petits "flashes" d'arc-en-ciel pendant la projection. C'est le "rainbow effect". Certains fabricants développent des technologies avec des roues à plusieurs segments permettant de diminuer cet effet.

3. Les accéssoires du vidéoprojecteur

Les écrans de projection

Il existe différentes surfaces de projections permettant une diffusion optimisée en fonction de chaque utilisation : salles de cinéma, home cinéma, salle polyvalente, lumière ambiante, etc.

La puissance des vidéoprojecteurs ayant considérablement évolués, nous préconisons, pour un usage polyvalent en collectivités, l’utilisation d’un écran de type « Blanc Mat » favorisant la dispersion de la lumière de façon homogène, évitant ainsi l’effet de point chaud.

Ecrans de projection

Les exigences de classement de réaction au feu dans les ERP.

L’arrêté du 21 novembre 2002 relatif à la réaction au feu des produits de construction et d’aménagement définit les exigences de classement de réaction au feu des matériaux.
Les matériaux sont répartis dans les catégories suivantes : M1, M2, M3, M4 et, le cas échéant, M0.
Le règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux Etablissements Recevant du Public (ERP) définit les exigences de classement. Les rideaux de scènes et d’estrades, quelle que soit la surface de ces scènes et estrades, doivent être en matériaux de catégorie M1. Les écrans de projection entrent dans cette catégorie. Nous ne sélections donc que des écrans de projection composés d’une toile classée M1 répondent aux exigences de sécurité définies dans le Règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux Etablissements Recevant du Public.

Support "plafond" ou "mural"

Supports de vidéoprojection

Afin d’installer votre nouvelle acquisition au plafond ou au mur, là encore, il existe plusieurs possibilités. Le principe fondamental est de garder l’accessibilité pour intervenir ultérieurement pour la maintenance, le dépannage, le nettoyage des filtres ou le changement de lampe.

Une multitude de supports sont disponibles afin de s’adapter à toutes les configurations. Nous sommes à votre écoute pour vous conseiller en fonction de chaque situation.


Une installation intégrée dans le faux
plafond peut également être envisageable.....
Pour les très grandes hauteurs, le système pantographe permet d’abaisser jusqu’à 3 m
de hauteur la position initiale du vidéoprojecteur pour la projection et/ou la maintenance.

Supports de vidéoprojection dans le faux plafond

Pantographe

Un kit de déport

Une fois installé au plafond ou au mur, il va falloir se connecter au vidéoprojecteur, la façon la plus simple est de déporter les prises de ce dernier à l’endroit le plus approprié. Une liaison Wifi entre un ordinateur et le vidéoprojecteur peut être envisagée pour des projections informatiques. En ce qui concerne la projection vidéo, la diffusion n’est pas encore complètement « fluide », même si de nombreux fabricants y travaillent. Pour l’instant, les flux vidéo, même compressés, sont beaucoup trop important pour une liaison de ce type; A suivre... Nous vous conseillons d’installer d’office des déports de prises analogiques qui fonctionne à coup sûr !

Nous pouvons réaliser avec vous une étude pour une installation personnalisée.

Déport de prises

Déport de prises spécial éducation

Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à contacter nos experts. Vous trouverez sur notre site une gamme complète de vidéoprojection.